Ouvrez votre agence Villas Club
Réseau d'agences
de proximité
Maisons modernes
et personnalisables
Configurateur
en ligne

Faire construire pour louer : les 3 choses à savoir

faire construire pour louer maisons villas club

Dans un monde sans cesse changeant, certaines valeurs demeurent stables. La pierre en fait partie. Investir dans l’immobilier afin de percevoir des loyers reste financièrement intéressant, à condition de faire les bons choix, de ne pas sous-estimer les frais et de profiter des avantages fiscaux.

 

  1. Faire construire pour louer : un bon investissement ?

Beaucoup d’investisseurs choisissent d’acheter un studio en ville pour le mettre en location ensuite. Toutefois, faire construire une maison neuve pour la louer paraît un placement plus sûr : les locataires, souvent des familles, restent plus longtemps dans une maison ; les risques d’impayés sont moins importants ; les locataires sont plus respectueux des lieux.

Il vous faut d’abord établir la somme que vous pouvez consacrer chaque mois au remboursement de votre crédit. Si vous avez des talents de bricoleur, le montant initial de votre achat immobilier peut être réduit au maximum. Ainsi, avec un investissement minimum, vous pouvez devenir un propriétaire bailleur et faire fructifier votre argent.

 

  1. Investissement locatif : quels sont les coûts à prévoir ?

Outre les frais de notaire, les intérêts d’emprunt et les frais de dossier bancaire, vous aurez à souscrire une assurance décès invalidité, à moins que vous puissiez garantir votre prêt grâce au nantissement si vous possédez d’autres biens immobiliers. Il est recommandé de contracter une assurance propriétaire, qui permet de vous rembourser en cas de dommages importants provoqués par vos locataires et qui protège la location vide entre deux occupants. En ce qui concerne les taxes, vous êtes redevable de la taxe foncière, mais vous pouvez facturer la taxe d’enlèvement des ordures ménagères à votre locataire. La taxe d’habitation est due par l’occupant du logement au 1er janvier – et ce pour la totalité de l’année. Vous devrez aussi vous acquitter de la CSG (contribution sociale généralisée), du prélèvement social et du RDS (remboursement de la dette sociale), calculés en fonction des revenus fonciers perçus. Enfin, vous devrez déclarer les loyers perçus sur votre déclaration de revenus annuelle. 

 

  1. Construire pour louer : quels avantages fiscaux ?

Toutes ces charges ne doivent pas occulter qu’il existe des avantages fiscaux à l’investissement locatif, toutefois ! Ainsi, dans le cadre de la loi Pinel 2018 (applicable jusqu’au 31 décembre 2021), vous pouvez bénéficier d’une défiscalisation importante si vous faites construire pour louer dans les zones tendues (zones A, A bis et B1). Il faut que la construction neuve réponde aux exigences de performance énergétique, qu’elle soit louée pendant au moins 6 ans à titre de résidence principale à un locataire qui n’appartient pas au foyer fiscal (ainsi vous pourrez louer à vos enfants majeurs ou à vos parents). Enfin, sachez que la taxe foncière, certains prélèvements sociaux, les travaux engagés dans la maison et les cotisations d’assurance font l’objet de déductions de vos revenus fonciers. Pour plus d’information sur l’investissement locatif, n’hésitez pas à consulter votre conseiller Villas Club !

Retour aux Actualités